• English
Réservation

Sélectionner une page

une journée dans la vie d’une bayamsellam

une journée dans la vie d’une bayamsellam

Ngah jacqueline épouse Batoun, dit Mamouchka, 60 ans, revendeuse de poisson frais au marché central de Douala depuis 25 ans. Ngah jacqueline épouse Batoun, dit Mamouchka, 60 ans, revendeuse de poisson frais au marché central de Douala depuis 25 ans. Cette bayamsellam, handicapée de naissance, nous a  impressionnée par sa combativité, sa détermination et sa joie de vivre. Elle n’est pas riche, mais ne dépend de personne pour vivre et élever ses sept enfants et petits-enfants, sans oublier d’être une épouse dévouée et attentionnée.Voici la journée d’une femme courage qui a la vie chevillée au Corps.

– 4 heures : réveil, direction Youpwé pour attendre l’arrivée des pêcheurs, car priorité à la fraicheur. Mais on est aussi à la merci des bandits qui nous attaquent. La règle est d’avoir son taximen attitré.

  – 6 heures : Arrivée au marché central, un jeune porteur est toujours disponible pour m’accompagner à mon comptoir, toujours le même, sécurité oblige !

 – 7 heures : Arrivée des premiers clients, généralement les Asso’o (clients réguliers), qui achètent de grandes quantités,  on a  3 heures pour réaliser la moitié du chiffre d’affaire de la journée.

 – 10 heures : A ce stade on sait déjà si la journée est perdue ou gagnée, petit déjeuner composé de bouillon de viande ou autre, et opération charme pour gagner de nouveaux clients, commence alors le commerce de détail pendant 5 heures.

 – 15 heures : Retour à la maison, les invendus de la journée servent de repas familial, l’excédent est fumé pour être revendu sous forme de poisson fumé.

 – 17 heures : Une fois le repas familial prêt, direction école publique pour 1h de sport avec mes amies et collègues du marché. Il est impératif d’entretenir sa forme, car être assise toute la journée, sur un banc rudimentaire, l’hygiène douteuse, et l’excitation perpétuelle dans le marché, rend malade.

 – 18 heures : Retour à la maison, repos et détente en famille.

 

BON A SAVOIR :
Bayamsellam est issu du mot anglais qui veut dire Buy(acheter), et Sell(vendre).
Mamouchka livre aussi à domicile Tél : 699 80 72 74/694 01 75 14

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WhatsApp Chat

Ce magazine est le votre, racontez

votre région, votre légende, ou votre follow me

à contact@sidpublicretions.com et vous serez publié.

Écrivez vite!!!

This information will never be shared for third part